Marées populaires du 26 mai : prévenir et guérir !

Les marées populaires en construction pour le 26 mai seront un nouveau temps fort d’expression de l’opposition populaire contre la politique de Macron après le succès du 5 mai et la poursuite de la grève cheminote. Mais l’enjeu va plus loin. Il s’agit de prévenir et de guérir.

Le 26 mai sera aussi une mobilisation préventive. Il le faut car avec Macron, l’an 2, c’est l’an pire ! Un document interne confirme que le gouvernement et la direction la SNCF préparent une privatisation de l’entreprise. Bruno Le Maire a d’ailleurs annoncé des « privatisations importantes » à venir. Ce n’est pas tout. Les mois qui viennent seront aussi ceux d’une méga réforme des retraites qui vise à réduire les pensions, durcir encore les conditions d’obtention d’une retraite digne et ouvrir la porte à la fin du système solidaire de retraite.

Le reste est à l’avenant. La future programmation pluriannuelle de l’énergie fera la part belle au nucléaire. La révision constitutionnelle renforcera encore la monarchie présidentielle en bâillonnant un peu plus le peuple et ses députés. Après la hausse de la CSG et la fin de l’Impôt sur la fortune, l’injustice fiscale sera encore renforcée par la suppression de l’exit tax sur les déserteurs fiscaux annoncée par Macron dans un magazine américain. La hausse des impôts locaux et la réduction des services publics financeront la suppression bricolée de la taxe d’habitation. Sans compter que le gouvernement n’a pas encore dit où il allait supprimer d’ici 2022 les 120 000 postes de fonctionnaires et 80 milliards d’euros qu’il a promis à la Commission européenne. Quant à l’UE, la ligne dure du nouveau gouvernement Merkel se déploie tranquillement. Et l’alignement de Macron sur Trump empêche une voix forte et, indépendante d’agir pour la paix alors que de l’Iran à Gaza, l’embrasement menace. Décidément, hier, aujourd’hui ou demain, on a tous un raison de se mobiliser !

Le 26 mai sera une contribution salutaire pour guérir la France du macronisme. La décontamination est déjà bien entamée, notamment parmi les classes populaires. Même les apôtres des sondages n’en croient pas leurs yeux : 6 Français sur dix ne veulent pas que Macron se représente en 2022. Quel dommage que personne ne leur ait demandé s’ils ne voulaient pas écourter le mandat en cours par un référendum révocatoire ! Le dégagisme l’emportera aussi et la plus tôt sera le mieux. La patiente construction d’un Front du peuple mêlant organisations politiques, syndicales, et citoyennes y travaille. Au-delà, c’est bien le fond idéologique du macronisme qu’il s’agit de purger pour remplacer la précarité par la liberté, l’égoïsme des riches par l’égalité, le chacun pour soi par la fraternité, la règle du fric par la règle verte. Bref, face au macronisme, le remède existe. C’est l’insoumission. Et son corollaire : la mélenchonisation.

Cet édito a été publié dans le journal L’Heure du peuple

 

 

Retrouvez l’appel national et l’ensemble des informations sur les lieux des marées populaires sur le site https://mareepopulaire.fr/

Au Mans, la manifestation partira samedi 26 mai à 10h de l’Ehpad à l’angle de la rue Chanzy et de l’Avenue Bollée en direction de la Préfecture et de la Gare.  Voir l’événement sur facebook ici

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*